Bicollage

Par Martial

 

Faites un peu de bicollage…

Applications :

Cette technique peut vous permettre de résoudre certains problèmes lors d'assemblages de pièces devant être immobilisées mais ne pouvant être prises dans des pinces soit à cause de leur fragilité ou de leur forme ou ne pouvant être emprisonnées dans des liens (ruban adhésif, élastiques…).
Cette technique est toute indiquée pour les moulages style " short run " n'ayant pas de plots de centrage, et pour lesquels la fabrication de guides maison n'est pas raisonnablement envisageable (temps, difficulté, précision insuffisante, épaisseur différente des pièces à assembler…).
Cette technique est simple mais demande de la précision et un bon degré d'analyse afin de bien définir les opérations, en particulier la répartition des différents points de collage et l'ordre d'assemblage définitif.

Outillage :

- de la colle cyano acrylate (genre " super glue ")
- votre colle à polystyrène favorite
- de l'essuie tout papier
- une troisième main éventuellement
- trichlo ou acétone (niveau avancé)

Le principe est le suivant :

Utiliser plusieurs zones de collages avec différentes colles afin d'allier les avantages de l'une et de l'autre.
La cyano nous offrant sa prise rapide
La colle polystyrène nous offrants la soudure des éléments et la robustesse (la cyano étant très sensible aux chocs et au cisaillement).

Voici un exemple sur un kit " short run "

Après avoir encollé normalement selon votre méthode favorite, déposer une goute de cyano aux endroits cerclés sur les photos, au fur et à mesure ; la cyano met environ 10 secondes à durcir, ce qui vous permet de positionner les pièces à la main, et avec précision. En procédant légèrement en force de point en point, on peut s'éviter pas mal de petites marches et ainsi garder un maximum de la gravure d'origine, et économiser le mastic. Le point de cyano restant suffisamment solide pour permettre à la colle polystyrène de sécher.
On peut ajouter la cyano au fur et à mesure de la progression avec un bout de d'essuie-tout ou de papier imbibé de colle et glissé dans la fente entre les deux pièces.

Points stratégiques sur le fuselage :

Le collage se faisant sur les points de l'image de bas en haut
On peut ainsi éviter facilement les classiques marches du dos du fuselage, du nez, et du ventre de l'avion derrière l'assemblage de l'aile, cette dernière étant particulièrement usante à rattraper…

et sur les ailes :

Le collage se faisant depuis le saumon vers l'empanure.
Une fois le collage du saumon sécurisé, plus d'angoisse pour le reste !


Remarques :

Astuces :
La cyano acrylate est une colle qui sèche…à l'eau ! ! ! En effet c'est l'humidité de l'air qui permet la réaction chimique. Pour accélérer sa prise, faites lui tester votre haleine fraiche…ça marche !
Pour mieux la conserver, la stocker dans le frigo, là où le froid fait baisser l'humidité ambiante.

Variantes avancées :
Il est possible de tout assembler avec les points de cyano, puis de souder les pièces en faisant glisser le long des joints à l'intérieur du modèle une goute de colle fluide (genre Tamiya) ou d'acétone/trichlo (à réserver aux initiés en raison des dommages potentiels au modèle)

Points sensibles :
Il est important de ne mettre que le minimum de cyano possible, en effet, contrairement à la colle polystyrène qui dissout le plastique, cette colle est susceptible de se solidifier et de former une surépaisseur.
La cyano est très fluide, attention donc aux débordement et au kit greffé définitivement à vos pouces et index…

Mélanges de colles :
Utilisant des colles Loctite et Revell, j'ai pu remarquer que si la proportion de Cyano était inférieure à 10% environ, les deux colles restaient mélangeables. Avec des propriétés tout à fait satisfaisantes, en particulier au niveau du temps de prise (10minutes pour un collage définitif).

Pour les assemblages demies-ailes, demis-fuselages, demis-bidons, c'est une méthode pratique, qui ne m'a pas semblé avoir d'inconvénient (des kits vieux de huit ans n'ont toujours pas bougé)

Cependant je ne recommande pas d'appliquer ce genre de " chimie " pour les pièces de force style trains d'atterrissage.

Martial.