Lester

Ecrire au webmaster

Toute reproduction, même partielle des textes ou photos de ce site est strictement interdite sans l'accord de l'auteur ET du webmaster.

 

La plupart des maquettes d'appareils à train tricycle (2 trains principaux en arrière du centre de gravité plus une roulette de nez) nécessitent d'être correctement lestés, au risque d'avoir un appareil qui repose sur son croupion en permanence… ou à la moindre vibration du support sur lequel il est posé... bascule

Si certains fabricants indiquent clairement dans la notice de montage qu'il faut lester l'appareil, avec un poids donnée, d'autres se contentent de dire qu'il faut lester sans indiquer de quel poids, d'autres encore se contentant de ne rien dire du tout.
Cerise sur le gâteau, certains fournissent même dans la boite le lest à glisser dans un emplacement bien moulé pour !

Lester, quand ?

Dès qu'il s'agit d'un appareil à train tricycle, il faut se poser la question, même si certaines formes font que ce n'est pas nécessaire.
On commence donc par regarder la notice et vérifier s'il y a des indications à ce sujet. S'il n'y en a pas, prévoir d'en mettre quand même des fois que.

Notice du Tornado F3 Italeri au 1/72

Un peu plus claire, la notice du F-15 Hasegawa au 1/72

Le must : Tamiya fournit dans la boite de son F-117 au 1/48 un cylindre en guise de lest, avec les supports pour qu'il ne se ballade pas

Lester, combien ?

Soit la notice dit clairement le poids (par sécurité, si la place le permet, on rajoutera un tout petit peu plus, car on parle souvent de quelques grammes).
Dans le cas contraire, il n'y a pas d'autres solutions que le pifomètre, ou, autrement dit, à l'estimation, au jugé.
Attention tout de même, inutile de mettre 100 grammes de lest dans le nez de la maquette même si la place le permet : vous risquez de fragiliser le train avant.
A titre d'information, le B-1B au 1/48ème requiert une vingtaine de grammes de lest.

Lester, où ?

Bien entendu le plus en avant possible de la maquette. Le nez étant l'endroit privilégié. Dans le cas d'un appareil de type F-84, ou F-86, cela se complique. On glissera du lest à ce moment juste devant le cockpit, ou autour du puits de train avant.


Par exemple, sur mon X-1, la place dans la pointe avant ne permet pas de lester cette partie. J'ai donc lesté le plus en avant possible, c'est-à-dire juste derrière le cockpit.


Sur mon Skyray, le lest est juste devant la baignoire du cockpit.

Lester comment ?

Il s'agit là de ma méthode…
Le lest que j'utilise :

Ce choix est simple : la forme permet de les mettre facilement dans le point d'avant de l'appareil, et le plomb a l'avantage d'avoir une très grosse densité (rapport poids / volume) mais aussi d'être très malléable : un coup de pince pour l'écraser et lui donner la forme adéquate pour le glisser dans un petit recoin.

Ensuite, il faut coller ce lest. Il y à la cyano qui est utilisable. Personnellement, j'utilise un pistolet à colle à chaud. Certains frémissent déjà, mais je vous rassure, sur plus d'une quarantaine de maquettes, le plastique n'a pas fondu et n'a pas été déformé.

Voila comment je procède, exemple avec le nez de mon Blackbird au 1/48, dans lequel j'ai refait la partie visible depuis la vitre inférieure du bloc caméra.

Un coup de colle

Ensuite, je remet une bonne couche de colle à chaud, et ça ne bouge plus.

 

J'ai oublié de lester ou pas assez lesté… que faire ?

Là, 2 solutions :
- une tige de grappe transparente sous la queue de l'appareil le re-donnera sa position naturelle… ceci à l'inconvénient d'être peut esthétique, mais l'avantage d'être rapide.
- la deuxième solution consiste à coller la roue avant sur le support sur lequel repose l'appareil à l'aide d'une goutte de cyano. L'inconvénient, à moins que vous souhaitiez le coller sur votre étagère, est qu'il faut réaliser un support … peut-être l'occasion de se lancer dans la confection d'un socle type tarmac ?