Le lexique

Ecrire au webmaster

Toute reproduction, même partielle des textes ou photos de ce site est strictement interdite sans l'accord de l'auteur ET du webmaster.

Je n'ai pas la prétention à travers ce lexique de donner une réponse précise, fiable et non critiquable à tout ces termes. Ce lexique évoluera au fil de l'expérience, des critiques, des précisions que chacun voudra bien partager.
Donc, toute demande de nouvelle définitions, tous commentaires ou toutes précisions voire corrections sont les bienvenues !

Aérographe : pistolet à peinture miniature ! L'outil indispensable du maquettiste, il possède même sa propre page.... ICI !

Acétone : C'est un diluant. Port du masque fortement conseillé ! Je m'en sers uniquement pour nettoyer mon aérographe. Se trouve très facilement en grande surface ou magasins de bricolage.

Alcool à bruler : Peu couteux, l'alcool me permet de diluer les peintures acryliques, comme la Gunze ou la Tamiya. Disponible en grande surface.

Alcool pharmaceutique : Même propriétés que l'alcool à bruler : je m'en sers pour diluer les peintures acryliques comme la Gunze ou la Tamiya. Point négatif par rapport à l'alcool à bruler : plus chère. Point positif : moins désagréable question odeur.

Brossage à sec : Le brossage à sec est un peu le complément du jus. Autant le jus va permettre d'assombrir les parties creuses d'un pièce pour accentuer l'effet de profondeur, autant le brossage à sec va permettre d'éclaicir les parties saillantes. Donc, pour un brossage àsec, prendre un pinceau plat, ancien (le brossage a tendance à maltraiter le pinceau) et une peinture plus claire que la teinte sur laquelle le brossage doit être fait. On trempe le pinceau dans la peinture et on l'essuie sur un chiffon jusqu'à ce qu'il n'y ai plus ou presque plus de dépot visible. Ensuite, on essuie ce pinceau sur la pièce et après plusieurs passages, on voit les détails en relief apparaitre. On peut faire ça sur un tableau de bord pour faire ressortir les boutons, sur les arrêtes de boitiers... Voir article

Carte plastique : Plaque de plastique vendus par groupe de 3 ou 5 de couleurs blanche ou jaune. Il en existe en plusieurs épaisseurs (0,13 - 0,25 - 0,4... jusq'à 1 voire 1,5 mm d'épaisseur. Cela sert à confectionner des pièces, des trappes.... La marque la plus connue est Evergreen.

Clearfix : Colle semi fluide servant à coller les parties transparentes sans les blanchir (au contraire de colle plastique standard). Fabriqué par Humbrol, ce produit permet aussi de réaliser des parties vitrées de faible dimension.

Cyano(acrylate) : Colle extra forte servant à coller la photodécoupe ou bine la résine. Plus connue sous le nom de Super Glue 3. Existe en gel (très utile pour corriger éventuellement une mauvaise mise en place) ou liquide. Colle très fort : à utilisé avec précaution au risque de devoir de décoller les doigts au cutter !

Diluant : Je ne vais pas vous expliquer à quoi sert le diluant (à diluer vos peinture bien sur), mais vous lister en gros ce que vous pouvez utiliser pour diluer vos peintures. Pour chacun, consulter les détails. On trouvera les diluant pour les peintures à l'huile (enamel) : Essence F, White Spirit. Ceux pour les peintures acryliques : alcool à bruler, alcool pharmaceutique, eau déminéralisée. Noter qu'en général, chaque marque propose son propre diluant.
On dois ajouter à cette liste d'autre produit tels que le trichloréthylène et l'acétone. Attention, eux, ce n'est pas pour diluer la peinture (enfin, Virage Sud, eux, se servent du Trichlo comme colle et comme diluant), mais c'est plutôt réservé au nettoyage des outils ! Attention, utilisateurs d'aérographes et autres outils couteux, veiller a ce qu'ils supportent ce genre de produit (plutôt agressifs pour la plastique).

Dry Brush : voir brossage à sec.

Klir : il s'agit ni plus ni du produit ménage pour les sols. C'est un très bon vernis acrylique brillant. Il s'applique au pinceau et surtout pas à l'aéro. Ne vous fiez pas à son apparence laiteuse, il devient totalement transparent en séchant. L'intérêt ? Un prix imbattable : moins de 20 F le litre (3€) contre le même prix pour un pot Aeromaster de 14ml !!!

Le Klir de A à Z

Essence F : Je m'en sers pour diluer les peintures à l'huile, genre ModelMaster et pour réaliser mes jus. Disponible en grande surface ou magasins de bricolage.

Jus : Faire un jus est une technique consistant à assombrir des lignes creuses ou bien des angles des pièces ou d'une maquette pour accentuer l'effet de relief et d'usure. Comment faire un jus ? Rien de plus simple. Prérequis : avoir un support vernis brillant.
Ensuite, il faut choisir le type de peinture que l'on va utiliser : acrylique ou à l'huile ? Tout dépendra du support sur lequel vous allez appliquer votre jus. Si votre support est acrylique, il faudra faire un jus à l'huile, si votre support est à l'huile, il faudra faire un jus acrylique. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas endommager la couche de peinture ou vernis sur lequel vous allez passer le jus. Une fois le choix de type de peinture fait (donc de diluant adéquate), prenez une teinte sombre, genre noir, gris foncé ou marron foncé. Mélanger 20 % de peinture avec 80 % de diluant. Vous obtenez un jus marron, ou noir très dilué. Ensuite, il reste à l'appliquer : avec un pinceau assez fin (pas trop sinon, il ne fera pas réservoir), appliquer le jus sur une ligne de structure, ou un creux (les lignes de structures doivent donc être gravées) : quand votre pinceau va toucher le creux, vous allez voir le jus s'infiltrer sur une certaines longueur par capilarité. Ca a un peu débordé, ou bien on voit la trace du pinceau ? Allez, hop, un coup de chiffon légèrement imbibé de diluant, et on essui dans le sens du vent. Petit à petit, vous apprendrez à mettre la pointe du pinceau dans les endroits stratégiques, comme les angles. Résultat garantit ! Au début, ce n'est pas très évident, mais ça vient vite avec un peu de pratique. Voir article

Maskol : pate fluide à appliquer au pinceau servant à masquer. Cela est fabriquer par Humbrol mais doit exister dans d'autres marques sous un autre nom.

Micromesh : Il s'agit de bandelettes de tissu abrasif à utiliser comme du papier de verre. C'est conditionné en plusieurs bandelettes allant de grains 1500 à 12000 (plus la valeur est grande, plus le grain est fin). Cela remplace avantageusement le papier de verre pour plusieurs raisons : un plus grand choix de grains, une durée de vie supérieure, un encrassement moindre. A utiliser avec ou sans la cale fournie, mais impérativement avec de l'eau.

"Papier de verre" ou plus précisément abrasif à l'eau : Elément indispensable de tout maquettiste, cet élément appelle quand même quelques commentaires. Il existe plusieurs tailles (non, pas de format de feuille, mais de grains !) : gros, moyen et petit grains. Pöur certains, cela est bien plus précis, car on verra des indications telles que 200, 400, 600, 800, 1000... Il s'agit la du nombre de grains pour une surface donnée. Donc, plus il y a de grains, plus c'est fin ! Du 1200 a un grain bine plus fin que de 400. Maintenant, pour notre hobby, qu'utiliser ? Pour ma part, j'utilise du 1000 et du 1200. Où le trouver ? En grande surface, il est difficile de trouver du 1000 ou plus. Le 800, c'est pas gagné non plus. Par contre, dans des magasins comme Norauto, Eldorauto, Feu Vert et cie, au rayon peinture / carrosserie, vous trouverez de papier de verre 1000 à 1600 sans aucun problème ! Veillez à prendre un abrasif supportant l'eau.

Patine : Terme générique désignant le veillissement d'un appareil. Une patine peu être plus ou moins prononcée. On fait comment une patine ? Ben, on peut faire des éraillures et/ou un jus et/ou un drybrush et/ou du préombrage et/ou du post ombrage et/ou éclaircir les panneaux. Voilà !

Plastique étiré : Il s'agit de tubes voire fils de plastique fins réalisées à partir de morceaux de grappes, chauffés à l'aide d'une bougie puis étiré. Voir article

Profilés : tubes, tige ou baguette de plastiques vendu en pochette. On trouve des diamètres et des formes variés, carrées, rondes, rectangulaires, en U, en T, pleines ou creuses. Cela sert à réalisé soit même certaines pièce, faire des renfort... La marque la plus connue est Evergreen.

Scratchbuild (ou Scratch) : Scrathcbuilder une pièce ou une maquette : consiste à réaliser une pièce ou une maquette complète à partir de rien ! Juste un plan, des outils et hop, on se lance dans la construction. Ici, point de marque, d'appel à Aires ou Tamiya, tout est fait par soi même.

Shortrun : le short run n'est pas un type de maquette proprement dit, mais c'est simplement le nom générique utilisé pour désigner des maquettes en petites séries. En géénral, ce sont des maquettes multimatériaux : les boites comportents de la résine, du plastique injecté, des verrières thermoformées, et parfois des éléments en métal (trains d'atterissages). Ces modèles nécessiteront beaucoup de travail, les plastique injecté devant en général être ébavuré, et les pièces ne possédant que rarement des pions de centrage : nous sommes là plus dans le domaine de l'artisanat. Pourquoi donc faire des séries limité et de moindre qualité par rapport à ce que savent faire d'autres marques ? Tout simplement, les moules à réaliser pour des petites séries sont moins couteux que des moules en acier, donc, on peut se permettre à moindre investissement de sortir une maquette en faible quantité. L'intérêt des petites quantité, c'est d'aborder des sujets exotiques, qui n'attireront qu'une minorité de maquettistes.

White Spirit : Un grand classique, certains s'en servent pour diluer les peintures à l'huile. Pour ma part, j'y préfère l'essence F qui me semble moins grasse. Disponible en grande surface et magasins de bricolage.