Thermoformer une verrière

Article et photos par Benoit et Sir Eric

 

Or donc la pauvre verrière fausse et mal fichue ayant cessé de vivre, une question vient naturellement à l'esprit du maquettiste :
" Bon…. Et maintenant je fais quoi ? "

 

La réponse se trouve dans les emballages en plastiques, appelés Blisters, qu'on trouve absolument partout :

 

On commence par confectionner un master (194 ha ha ha) selon la méthode de son choix :

 

Ici un empilage de carte plastique mis en forme à la lime, mais on peut partir d'une pièce de la boite à rab telle une bombe, d'un bloc de bois tendre ou dur selon ses préférences ou même de la vielle verrière corrigée, collée solidement sur un morceau de grappe en T :

 

Si on dispose de la pièce d'origine, le moulage en résine est idéal pour obtenir une pièce identique très fine :

 

Le plus dur est fait. La suite est simple et requiers l'aide de d'une troisième main.
L'étau, l'épouse, la copine, la maîtresse ou les gosses font l'affaire.

 

Chauffage à feu doux :
Attention, la gazinière est un outil dangereux à éviter.

 

le grille pain est préférable :

 

Mise en forme :

 

Attention c'est chaud :

 

Une paire de gants (en cuir de jardinage par exemple) n'est pas superflue pour éviter de se brûler les doigts. C'est aussi plus facile pour étirer le blister.
Plusieurs essais seront nécessaires avant de trouver le bon réglage :

 

Bien passer autour du master :

 

Le secret : pincer sous la forme :

 

Pour obtenir ceci :

 

Reste à découper comme du vacu tradi :

 

Pour obtenir cela :

 

Puis à ajuster et mettre en place :

 

Les montants seront figurés plus tard, à l'aide de ruban adhésif transparent peint couleur du dedans puis couleur du dehors, découpé au cutter le long d'un réglet sur un morceau de faïence, et posé délicatement avant ou après collage selon votre méthode habituelle, mais c'est une autre histoire.