Publicité

Publicité

Nous sommes le jeu. 20 juin 2019 18:11

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté : sam. 4 mai 2019 11:18 
Hors ligne

Enregistré le : sam. 21 mars 2015 13:13
Messages : 938
Localisation : Yerres (91)
Bonjour,

L'Aéronautique maritime dans la Grande Guerre.

Source et lien :
https://www.avions-bateaux.com/produit/ardhan/3663

Auteur : Robert Feuilloy et Lucien Morareau
Edition : ARDHAN N°42


Cet ouvrage résulte du groupement des cinq cahiers annuels successifs édités par l’ARDHAN de 2014 à 2018, avec le soutien de la commission du centenaire de la Grande Guerre.
Il remplace opportunément le livre ARDHAN n° 10, édité en 1999, maintenant épuisé, dont le sujet était limité à l’Aviation maritime française pendant la Grande Guerre. Cette fois, c’est l’ensemble de l’Aéronautique maritime qui est couvert avec ses deux composantes : l’Aviation maritime (les plus lourds que l’air) et l’Aérostation maritime (les plus légers que l’air).
Au début de la guerre, l’Aviation maritime est très modeste. Elle compte 26 pilotes et 14 hydravions. Deux escadrilles sont mises en place à Bonifacio en août et à Nice d’août à novembre, afin de surveiller l’attitude des forces italiennes dont la neutralité est vacillante. Une escadrille de Nieuport est envoyée à Port-Saïd, en novembre 1914 menant jusqu’en avril 1916, des missions le long des côtes de Palestine et en mer Rouge, pour surveiller et attaquer les forces turques qui menacent le canal de Suez. En janvier 1915, deux escadrilles sont créées à Dunkerque. Elles y coopèrent avec l’Aviation militaire sur le front des Flandres. À la demande de l’Italie, une escadrille d’hydravions est installée en juin 1915 à Venise et elle intervient à plusieurs reprises contre des navires et des sous-marins autrichiens, jusqu’en avril 1917.
L’Aérostation maritime reçoit ses premiers dirigeables en décembre 1915. Ils sont chargés de lutter contre les sous-marins, en coopération avec les hydravions. Les dirigeables de l’Armée sont transférés à la Marine en 1916 et 1917. Quant aux ballons captifs, munis d’une nacelle d’observation et remorqués par de petits bâtiments, ils apparaissent en avril 1917 et sont chargés du repérage de mines en zone côtière.
C’est à partir de 1917 que l’Aéronautique maritime va se développer considérablement dans la lutte anti-sousmarine. Les sous-marins allemands constituent pour la France et ses alliés une très grave menace, si bien que le ministre de la Marine crée, en juin 1917, une Direction générale de la guerre sous-marine à laquelle sont subordonnés tous les moyens navals et aériens concourant à la lutte contre les sous-marins ennemis. De très nombreux centres d’hydravions, de dirigeables et de ballons captifs sont alors installés le long des côtes de France et d’Afrique du Nord, en Grèce, au Portugal et même à Dakar.
À la fin de la guerre, l’Aviation maritime aligne près de 700 hydravions des types FBA, Donnet-Denhaut, Tellier, Georges Lévy, Hanriot, sans compter plusieurs centaines d’autres en réserve. Au total l’Aviation maritime aura reçu près de 3 000 appareils de 1910 à 1918. Ils sont répartis dans 36 centres comportant des postes de combat annexes. L’Aérostation maritime a en service plus de 200 ballons captifs répartis en 18 centres et 37 dirigeables sur 12 centres. Le personnel volant de l’Aviation maritime comprend 650 pilotes et 700 observateurs d’hydravions et d’avions, et celui de l’Aérostation comprend 100 pilotes de dirigeables et 500 volants sur dirigeables ou captifs.
L’ensemble des centres de l’Aéronautique maritime emploie 11 000 marins soit 7 % des effectifs de la Marine. L’Aéronautique maritime a considérablement gêné l’action sous-marine ennemie et ainsi remporté un véritable succès. C’est sa contribution première à la victoire.

Format : A4
◾Nombre de pages : 400
◾Nombre d'images : 400
◾Langue : Français
◾Nb profils couleur : 30


Fichiers joints :
ARDHAN42.jpg
ARDHAN42.jpg [ 10.8 Kio | Vu 497 fois ]
Haut
   
MessagePosté : sam. 4 mai 2019 11:40 
Hors ligne
Avatar du membre

Enregistré le : dim. 19 déc. 2010 00:26
Messages : 827
Localisation : Alsace, près de Colmar
Pffff... Faut encore faire un chèque :cry: Un must ce sera :wink:

_________________
Pierre, d'Alsace
Constructeur de zingues, trappanelles et autres ventilateurs... Ceux que j'ai pu caresser : Flamand, Noratlas, Vautour IIN, Mirage F1C, Magister...
Image Image


Haut
   
MessagePosté : sam. 4 mai 2019 11:48 
Hors ligne

Enregistré le : sam. 21 mars 2015 13:13
Messages : 938
Localisation : Yerres (91)
Edition limitée à 400 exemplaires.

Dessin de couverture de Daniel Bechennec : "le 10/08/18 une section d'hydravions Tellier du centre de La Pallice découvre un sous-marin allemand. Le premier Tellier, armé d'un canon de 47mm va prononcer son attaque, suivi par le second, armé de quatre bombes de 50kg".

Sont présentés les premiers pilotes de l'aviation maritime avec bios, les premiers avions et hydravions, La Foudre, les portes-hydravions, l'aérostation maritime, les CAM, fiches techniques, évolution armement, théâtres atlantique, manche, mer du nord, méditerranée et orientale, Venise, AFN, Dardanelles, Salonique, personnel volant, insignes des formations aériennes de l'aviation maritime, cartes couleurs, profils couleurs ...

Hydravions de reconnaissance et de chasse dont :
Breguet 200hp canton unnet
caudron J 80hp
Nieuport 100hp
Voisin 13.50m
Voisin LAS et LAP
FBA 100hp
Caudron type R
Sopwith baby 130hp
Bore Odier bimoteur
Donnet-Denhaut 160hp
Donnet-Denhaut 200hp Hispano-Suiza
Hanriot HD.2
Voisin LBP VIII
Coutant RMC
Donnet-Denhaut bimoteur
Georges Lévy 280hp
Halbronn HT.2
Lévy-Besson triplan 200hp
Spad XIV canon hydro
Tellier 350hp
Tellier canon 200hp
Escorteur Zodiac


Haut
   
MessagePosté : mar. 7 mai 2019 13:12 
Hors ligne

Enregistré le : dim. 7 mars 2004 18:15
Messages : 1654
Localisation : Parigi
Bien vu Nico. Je n'ai pas le livre mais les cahiers, je confirme c'est un régal. On y découvre des appareils magnifiques, Donnet-Denhaut, Tellier, Lévy-Besson triplan (merveille des merveilles) ... Peut-être un jour en maquettes ?
Si j'avais su j'aurai attendu le livre, plus pratique ... :wink:
Image

_________________
There are two sides to every story, the truth is usually somewhere between the two ...
Un pilote ne meurt jamais, il s'envole juste et ne revient pas. Antoine de Saint Exupéry


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bleze, F_lanker, Google Adsense [Bot], Sril et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com