Mi-24P Hind F

 

Informations :

Echelle :

1/48
Marque : Mini Hobby Models
Nombre de pièces : 147 plus 9 transparentes
Référence : 80311
Type : plastique injecté
Lignes de structures : en creux
Remarque : 2 pilotes fournis

 

Analyse avant montage :

Cette marque peu connue a (semble-t-il) réédité le Mi-24 Monogram. Les pièces sont moulées dans un plastique gris clair. Le moulage est assez propre et les retassures pas trop nombreuses.

Les 2 demis fuselages

Vue des détails de la gravure : celle ci est un peu trop profonde à mon goût.

Malgré l'aspect tordu de la grappe, les pales n'ont pas souffert.

On remarquera ue partie de l'intérieur de la soute, le plafond avec une bonne reproduction du capitonage.

Le poste de pilotage est simpliste, et les sièges semblent vraiment surdimensionnés pour l'échelle.

Voici plusieurs vues d'une partie de la tête de rotor. Le niveau de détail est assez convainquant une fois que toutes les pièces sont en place. On remarquera sur la deuxième vue quelques rebouchages à prévoir...

La boîte comprend 2 pilotes, chacun pouvant avoir 2 type de casques.

Les pales ont une légère courbure (volontaire de la part du fabriquant ?) qui colle plutôt bien à la réalité.


Les turbines permettent aux plus courageux (ou simplement patients) de les présenter visibles une fois détaillées en ouvrant un des panneaux.

Malheureusement pas visible sur la photo, le plancher de la cabine a de subtils reliefs.

On voit les cloisons avant et arrière de la cabine, ainsi que les ventilateurs du cockpit (en bas à gauche). Pour ces derniers, il faudra prévoir un sacré affinage des pales.

Les parties transparentes sont bien moulées mais un peu épaisses. Le système de vitrage comportant la cloisons complète de la cabine est astucieux.

Les décals se résument à ceci :

Pas de problème d'impression constaté si ce n'est un léger décalage des couleurs en largeur sur les drapeaux (décals 10) qui sera rectifié simplement en passant un coup de cutter aligner tout le monde !

La notice est relativement claire pour ce qui concerne le montage. Sur la partie peinture, certains détails nécessiteront un minimum de documentation.

Quelques essais à blanc de montage du fuselage laissent présager des ajustements capricieux...

Le montage :

Je débute par le cockpit ainsi que la "soute". Celle-ci est peinte en Gunze H67. Les banquettes ou rembourrage du plafond sont peint avec un marron Gunze là encore. Un jus viendra faire ressortir les détails.

Le cockpit en lui même est peint en noir pneu (Gunze H77). Un petit brossage en gris pour faire ressortir les arêtes (attention, le flash amplifie beaucoup).


L'intérieur.... la partie avant est bleu clair (un bleu assez caractéristique pris dans une référence Model Master spécifique). La soute, toujours en Gunze H67.... Attention de ne pas oublier de masquer les vitres...

Les petits problèmes commencent... l'assemblage est vraiment capricieux et il faudra s'armer de patience pour les nombreux essais à blanc nécessaires... La combine que j'ai choisit : collage sur un seul demi fuselage et dans la foulée, assemble du fuselage complet mais au scotch pour s'assurer de la bonne mise en place.

Une fois le collage fait, il faut préparer le deuxième demi fuselage avec tout ce qui touche au canon. On peut mettre les obus dans le casier... mais on ne voit rien une fois en place.... j'ai fait l'impasse : la pièce C18 a été directement monté dans son logement telle quelle...

Grand moment de solitude : les pilones.... la partie arrière (à droite sur la photo) est sensée jointer.... (et je ne parle pas du raccord pylone / aile dans sa globalité...). Là, carte plastique et mastic bienvenus.

Les demis fuselage assemblés : il ne faut oublier les moteurs et la partie sur laquelle vient se poser la tête de rotor.... Teinte métal brulé pour les tuyères.. là encore, je ne me foule pas, tous les capots seront fermés, service minimum donc !

On remarquera que le mastic est largement utilisé...

L'intérieur ets "from the box"... les détails de la planche de bord apparaissent bien... dommage que le reste du cockpit n'ait pas été mieux traité..

Les capots sur les turbines sont vraiment.. comment dire.. amusant (?) à mettre en place ! Coté verrirère, trempage dans le Klir, égouttage, masquage à la bande cache Tamiya... et collage à la cyano... Là encore, le mastic est mon ami !!!

Une fois qu'on en a finit avec les raccords pylones / "ailes"... on se dit ouf ! Bin non, encore faut-il assembler tout ça au fuselage. Le mastic et la carte plastique n'étant pas encore rangés ! Ca tombe bien !

La tête de rotor d'origine une fois peinte fait assez fouilli pour faire illusion... Enfin, je ne suis pas très exigent sur ce coup là, j'avoue...

Bref, le montage est vraiment sportif... mais la maquette permet pas mal de possibilité aux plus courageux : capots ouverts et détaillage des moteurs, casier à munitions, soute...

La peinture :

Coté peinture, deux "difficultés" :
- trouver les teintes adéquates ;
- le camouflage sur des surfaces plutôt torturées

Coté teintes : j'ai utilisé du Gunze H313 pour le "sable" , Gunze H304 pour le vert (qui est limite marron sur les photos de la bêtes réelle) et du Tamiya XF-23 pour le bleu clair. Ce ne sont pas les teintes exactes, mais patine aidant, je vous laisserai juger du résultat sur les photos en extérieur. Perso, je trouve que ça le fait bien.

Coté camouflage... le bleu en premier.... scotch Tamiya pour délimité. Ensuite, le sable... Pour finir, Patafix (voir dans l'encyclopédie) pour faire tous les motifs et il reste à vaporiser le vert foncé.


Vernis brillant.. Klir au pinceau, pose des quelques décals (pas de soucis à ce niveau) et ensuite les détails...

Le résultat :

 

Autant la porte avant ferme bien, pour l'arrière... rien à faire... Elle restera donc ouverte !

Ces satanés pylones m'ont vraiment donné du fil à retordre. Pour le panier à roquettes, les pointes ont été percées au forêt... une à une.... On remarquera les vitres : de tous petits éclats de peinture lié à un mauvais nettoyage après le retrait du Maskol qui effrite la peinture qui le recouvrait...

La tête de rotor...

Le rotor anti-couple.

Les petites antennes rouges... ne sont plus celles d'origines qui étaient moulés avec un demi fuselage... au bout de quelques manipulations... elles ont bien entendus cassées...


 

Voici donc un hélico qui a de la gueule... la maquette n'est pas de première jeunesse et son assemblage est plutôt sportif, mais on la trouve à environ 20€. Avec un peu de travail, voici un résultat que j'estime honnorable.

 

Documentation utile :