A-7E corsair II

Informations :

Echelle :

1/48
Marque : Revell (moule d'origine Hasegawa)
Longueur : --
Envergure : --
Nombre de pièces : 126 + la photodécoupe
Référence :  
Type : Plastique injecté
Lignes de structures : En creux

 

Avant de commencer le montage :

Avant d'attaquer le montage, quelques mots sur le contenu de la boite. Tout d'abord, il s'agit du moule Hasegawa, reboité par Revell. En résumé : lignes de structures en creux et bon niveau de détail. Quelques pastilles d'éjection mal placées (veine d'entrée d'air), mais rien de méchant coté défaut.

Le montage :

Le plus compliqué dans cette maquette est l'entrée d'air : il faudra veiller à faire disparaitre la ligne de collage et avoir un raccord parfait sur la lèvre d'entrée d'air.... et ce ne sera pas simple.

Voilà ci dessus l'entrée d'air coupable.... On commence par faire disparaitre les pastilles disgracieuses : mastic, ponçage... Ensuite, on colle les deux pièces... et il faut mastiquer l'intérieur, et poncer, poncer, poncer... comme on peut, l'espace était plutôt réduit. Pour faciliter les choses, j'ai découpé le fond de l'entrée d'air ce qui permet d'avoir 2 accès, et de le remettre en place sans que çà se voit. On peut voir ci-dessous du fond découpé er remis en place.

Ensuite, on peut avancer sur la baignoire du cockpit : peinture noire et brossage à sec gris clair. Pour la planche de bord, j'ai utilisé la photodécoupe Eduard.

A part cela, on suit la notice à la lettre et une fois le fuselage fermé, on rattaque le ponçage de l'entrée d'air... En parlant du fuselage à fermer, là encore, beaucoup de mastic à prévoir.

Entre le fuselage et l'entrée d'air; le joint doit totalement disparaitre... c'est long et fastidieux.

 

Quelques photos du cockpit, et si on regarde les joint du fuselage, on voit que le mastic n'a pas été inutile...

Sortie de ces difficultées, le reste du montage se fait facilement.

Pour lé décoration, j'ai choisit une planche Superscale, pour représenter un appareil de la VA-93. Les décals se posent bien, et à part la "gueule" qui pose quelques problèmes étant donné la forme tourmentée de cette partie de l'appareil (à droite particulièrement), pas de problème notable.


L'échelle et certains trappes peuvent être représentées ouvertes.


J'ai choisit de faire les ailes repliées.. gain de place, puis ça change un peu.


La "gueule" a été un peu difficile à mettre en place... là encore, trappes ouvertes d'origine...


les rayures bleu / noir de la dérive, ainsi que le sommet a été fait en peinture plutôt que d'utiliser les décals.


Le système de repliage d'aile ets assez simpliste si on compare au photos, et l'assemblage à ce niveau n'est pas très évident.