HSS-1 / UH-34A Choctaw

Réalisé par Alex Cl-215

 

Informations :

Echelle :

1/72
Marque : Hobbyboss
Type : plastique injecté

 

Sorti il y quelques années chez Italeri, Hobby Boss nous offre ici la version -A de cet hélicoptère mythique qu'est le Choctaw.

Le modèle comprend 59 pièces réparties en 3 grappes, dont une transparente. Le plan de montage est d'une clarté exemplaire et tient sur un recto de feuille, ce qui laisse présager un montage assez simple et rapide. Une feuille supplémentaire contient les instructions et profils nécessaires pour les décorations.
Pour ce UH-34A, Hobby Boss propose 2 décos :
- Le HSS-1 No 177 de l'Aéronautique Navale française.
- Le H-34A immatriculé OT-ZKH de la Force Aérienne belge et dont les nombreux parements en Dayglo en font aussi un sujet très attrayant.
La planche de décals comporte aussi de nombreux marquages de servitude qui rehausseront la déco des ces appareils. A noter que le blanc (grosses lettres, cocardes et marquages) semble un peux translucide et nécessitera un fond blanc avant la pose de ces décals.

Au chapitre des erreurs flagrantes, on notera que :
- Les pales du rotor sont à l'envers ce qui est bien dommage car les pales sont fournies avec une cambrure (au repos) très réaliste.
- La porte latérale correspond à la version utilisée par l'Armée de l'Air.
- La cabine ne comporte aucun plafond.
- Les dossiers des sièges de la cabine ne correspondent pas du tout a ceux utilisés dans la version employée dans l'Aéronautique Navale.
- Le système de flottabilité n'est pas inclus (bonbonnes et carénages).

Un armement est fourni sous la forme d'un canon et d'une mitrailleuse (très simpliste). A ma connaissance, seul le canon a été utilisé par les Français mais uniquement dans les appareils opérant lors du conflit en Algérie, donc pas applicable à la décoration proposée dans la boite.

En conclusion, voilà un joli " ventilateur " qui devrait satisfaire tous les amateurs du genre (au 1/72) que ce soit pour un montage " from the box " ou comme base pour un projet plus détaillé. Avec la version D aussi disponible chez Hobby Boss, voilà un modèle dont on pourra faire de nombreuses variations tant le choix des opérateurs et des couleurs est nombreux.

Montage :

Mon but étant de réaliser un hélico sympa, dans un temps acceptable (moins de 3 mois), je me suis attaché à faire seulement quelques corrections et ajouter des détails faciles à faire et à installer.

Suivant les indications du plan, j'ai commencé par l'intérieur. Tout d'abord, la cabine.

HobbyBoss ne proposant pas de plafond pour compléter la cabine, j'ai décidé d'en faire un carte plastique de 0.040" (1 mm). J'ai ensuite figuré les différents panneaux de capitonage a l'aide de scotch de carrossier, peint en "radome tan" et juste dessiné les losanges des lignes de couture au crayon noir.
Les lumières de plafonnier sont fait dans une pastille de scotch alu, au centre duquel j'ai déposé une goutte de peinture blanche, brillante.
Les boutons pressions sont figurés à l'aide d'un stylo-gel couleur Alu.

Coté cloison arrière, j'ai représenté le " filet " a l'aide de ruban de carrossier, découpé en fines bandes d'environ 0.75 mm. Une trappe d'accès a été figuré sur le coté gauche de la cloison, à l'aide de carte plastique fine.

Parallèlement, coté cockpit, j'ai fabriqué la console de plafond et donné un peu de relief en y ajoutant l'actionneur/commande de frein de rotor, ainsi que deux petits boîtiers installés a l'avant de la console. Le tout est peint en noir mat et drybrushé gris clair.
Comme pour la cabine, les plafonniers sont réalisés dans de la feuille alu adhésive.

Pour ce qui est du fuselage et l'extérieur de l'appareil, les modifications les plus importantes ont été faites sur :
" La porte latérale, entièrement refaite à partir de carte plastique, pour correspondre à la version Marine.

Note : L'appareil Nº177 n'a pas appartenu à la Marine mais à l'AdA, ce qui explique la forme de la porte ainsi que des fenêtres latérales sur le coté gauche. Cet appareil fut restauré et mis aux couleurs de la Marine tout en conservant son numéro de série original, qui fut appliqué comme numéro de coque.

L'entrée d'air (carbu ?) située sous l'appareil était dotée d'un carénage permettant d'éviter d'absorber trop de poussière et de sable lors des décollages et atterrissages sur DZ non préparées.
Celle-ci a été faite à partir d'une gondole canon récupérée sur le kit Airfix du A-26B/C.

Coté fuselage, je me suis attardé à poser les tuyauteries extérieures ainsi que toutes les poignées et petits appendices. J'ai aussi colmaté les deux grilles latérales (celles en losange).
J'ai posé quelques panneaux supplémentaires, en sur-épaisseur, faits à partir d'adhésif épais.
Les deux supports triangulaires pour les feux de position ont été refaits en carte plastique.
Les petites poignées de secours d'ouverture des fenêtres latérales ont été confectionnées dans du profilé Evergreen.

Une fois les deux demi-fuselages assemblés, j'ai installé le "fond de caisse".
Ensuite j'ai appliqué du putty Tamiya partout où cela était nécessaire.
A ce stade, j'ai collé la tuyauterie B13, le carénage A2, le stab A10, ainsi que les poignées (faites en fil de cuivre) situées sur la dérive.
J'ai ensuite installé le carénage d'antenne taillée dans le la grappe plastique, au préalable ramolli à la bougie et aplatie.

De la même manière, au sommet de la dérive, j'ai rajouté un "beacon" taillé le la grappe chauffée et aplatie puis mise en forme à la " mimine ". Le feu de navigation a été taillé dans un bout de plastique rouge translucide, provenant d'un bouchon de stylo feutre.
Sur les parties avant et supérieures du "ballon de rugby" (la dérive), j'ai réalisé les grilles d'accès au mécanisme du rotor anti-couple à l'aide de trame maillée fine provenant d'un sachet de thé. La grille est ensuite couverte de scotch de masquage épais, coupée aux dimensions finales de la grille, puis du putty est appliqué tout autour et poncé pour la mise en forme. Une fois le putty sec, le scotch est ôté et on se retrouve avec une grille en léger sous-relief. Je n'ai toutefois pas eu le courage de faire les deux en pointe à l'arrière…

Le nez de l'appareil a aussi subi un petit "ravalement de façade"… En effet, les lignes de structure du capot moteur ont été comblées au putty et regravées (je pense que le moule Hobby Boss est endommagé à cet endroit). J'ai rajouté les deux petites poignées situées de part et d'autre de la ligne d'ouverture.
Sous le nez, la partie en avant du (nouveau) carénage est figurée en grillage. Comme le rendu n'était pas net, j'ai préféré le refaire à l'aide de grillage alu (utilisé en modélisme ferroviaire), collé par-dessus l'existant. Je ne pense pas que cette pièce existe dans la réalité, mais elle est nécessaire si on ne désire pas étendre le détaillage à l'installation d'un moteur.

Les trains d'atterrissage ont été nettoyés et j'ai installé une perle plastique (prise dans la collection de ma fille) afin de représenter la bonbonne de gonflage du système de flottabilité.
J'ai aussi installé les diverses marche-pieds faits en fil de cuivre et profilés Evergreen.
Les canalisations hydrauliques seront mises en place une fois le train en place.
Les roues sont améliorées en ajoutant trois pastilles de plastiques chacune, afin de représenter le système de freinage.
Les jantes des roues seront perçées de part en part afin de préparer l'installation des carénages (ou marmites ?) des ballons de flottabilité. Ces marmites seront faites dans du tube rempli de putty et arrondi à l'une des extrémités. L'autre bout sera perçé et recevra un axe à insérer dans la jante. Le tout est peint en alu et un triangle rouge sera découpé dans du décal rouge. Les marquages sont faits au feutre fin indélébile.

Mise en peinture :

Les appareils de la Royale ont plusieurs décorations au long de leur carrière. Mon choix s'est arrêté sur l'appareil Numéro 150, mis en œuvre par la 33F, tel qu'on peut le voir sur le livre de l'Ardhan, " L'Histoire de l'Aéronautique Navale en Corse " (mais qui l'indique comme appartenant à la 31F…).

Malheureusement la planche proposée par Hobby Boss ne me sera pas d'une grande utilité.
Tout d'abord, il y a une erreur au niveau de la déco proposée. Celle-ci est imputable à la déco appliquée par le CELAG, lors de la restauration de leur HSS-1. En effet, le 177 n'a jamais appartenu à la Marine, mais à l'AdA. D'autre part, par rapport à la cocarde, la position du mot MARINE et du numéro de série doit être inversé (ou mettre de décal de " babord " en position " tribord ").

Le manque de densité du blanc de la planche Hobby Boss m'a fait opté pour une tentative de peinture au pochoir du MARINE, du numéro de série et des grandes lettres d'identification. Comme d'habitude, j'ai utilisé du scotch de masquage 3M Electrotape.

Pour la phase peinture, j'ai d'abord peint toutes les grilles en noir mat puis fait un drybrush en " dark sea blue " éclairci. Toutes les grilles ont ensuite été protégées au Maskol.
Le modèle a été entièrement apprêté en blanc après que la verrière ait été peinte en noir.

Les pochoirs cités plus haut ont ensuite été posés. Ils resteront en place jusqu'à la toute fin.
Un peu de pré-ombrage a été fait avec le noir, mais j'avoue ne pas encore me sentir à l'aise avec le rendu final…

Le jaune a ensuite été appliqué aux endroits prescrits, puis son masquage de protection correspondant sera mis en place. Ce qui nous laisse le modèle prêt pour l'application du " dark sea blue ". J'ai utilisé le bleu Model Master que j'ai appliqué à l'aéro, de manière plus ou moins insistante afin de jouer sur les effets d'ombre et de lumière.
Une couche de Future sera appliquée avant la pose de tous les décals de servitude.
Quelques touches de stylo-gel de couleur Alu seront appliquées ici et là afin de faire sortir les zones d'usure, mais sans excès.

La derniere phase consiste a poser les rotors qui auront été montés et peints séparément apres correction du sens des pales.
Viennent ensuite les petites antennes et derniers " touch-up " de peinture (ie. Anneaux de saisines, poignées, etc). Pour donner une touche de couleur supplémentaire, j'ai rajouté une petite civière orange, inspirée de celle exposée au musée de Rochefort.

Voici donc un beau Siko, assez coloré… En espérant vous avoir donné l'envie d'en faire un… ou plus.

Les évents sur le carénage conique en arrière de la BTP sont faits au feutre indélébile.

Alex " CL-215 Forever "