CH-54 TARHE - Skycrane

Par Philippe Dognon


Comme tous les appareils servant dans l’US Army, leur dénomination était le nom d’une tribu Indienne ou d’un de leurs chefs. Le CH-54 ne fait pas exception, il porte le nom d’un chef indien Huron : TARHE, son surnom était : ‘The Crane’ (Le Chef Grue) dû à sa taille de 1.91m, l’autre appellation de SKYCRANE (grue du ciel) vient du surnom de ce chef.

Maquette réalisée en ‘scratch’ au 1/48ème

Après 4 années et demi de ‘travail’ assidu voici enfin ce modèle terminé. Ce long délai mis à le construire vient du fait que c’est un ‘scratch’ complet, seules les pales du rotor principal et de l’anti-couple viennent d’un autre kit. En voici le détail étape par étape............

FUSELAGE

Celui-ci est confectionné en carte plastique de 3.5 mm afin d’obtenir une bonne rigidité, tous les rivets ont été tracés et percés un par un. La queue, le cockpit et les jambes de train sont indépendants afin de faciliter la manipulation et éviter toute casse, ils seront assemblés juste au dernier moment.

MOTEURS et ECHAPPEMENTS

Comme à mon habitude, ceux-ci sont tournés en aluminium et détaillés par divers matériaux. Vu la finesse des échappements 2 masters ont été nécessaires afin de les thermoformer en carte plastique et respecter ainsi cette finesse.





Essais de montage à blanc.


Treuil principal et le ventilateur du radiateur d’huile.




Vues droite et gauche. On peut y voir les cloisons pare feu, la boîte de transmission, les vérins hydrauliques ainsi que les commandes du rotor principal, l’APU (groupe de puissance auxiliaire), la centrale hydraulique, radiateur d’huile et l’axe du rotor de queue.


Vues des masters des échappements (à gauche) ainsi qu’un des 2 exemplaires monté. Sur celui-ci est également visible un arbre de transmission ainsi que le système de freinage à disque servant à arrêter plus vite la rotation du rotor principal lors de l’arrêt des moteurs.



Vues de détails du cockpit, les sièges du pilote & co-pilote ne sont pas encore montés.

Les deux tenons au dessus de la cabine sont prévus pour pouvoir faire des essais à blanc et faciliter l’ajustement lors du montage final. Tous les marche-pieds sont en fil de laiton mis en forme.

A suivre...

Note du webmaster : un article de l'auteur sur ce sujet est paru dans Réplic. L'auteur a revue cet article pour l'occasion.