A-4E Skyhawk

Par Dominique

Informations :

Echelle :

1/48
Marque : Hasegawa
Longueur : 275 mm
Envergure : 177 mm
Nombre de pièces : 256
Référence : Pt21
Type : plastique injecté
Lignes de structures : en creux

 

 


Le A-4E Skyhawk est un chasseur léger américain dont le premier vol a eu lieu le 21 juillet 1961. Après une carrière opérationnelle lors de la guerre du Vietnam et dans les différents escadrons de l'US Navy, cet avion a été et est encore utilisé dans les unités "agressor" permettant de former les pilotes US et Otan aux techniques de combat des aviateurs de l'ex-URSS.
La version que j'ai choisie de représenter est donc un A-4E de la VF-43 au camouflage peu courant fait de bleu moyen et de gris clair. La maquette est le modèle Hasegawa au 1/48 du A-4E/F, la peinture utilisée est de la gamme Xtracolor (disponible chez Hannants - http://www.hannants.co.uk), la décoration provient de la planche Twobobs n° 48018 (http://www.twobobs.net).

Montage :

Le montage débute tout naturellement par l'assemblage du poste de pilotage qui est très bien détaillé par Hasegawa. Seul le siège éjectable est en résine (Aires). L'ensemble de la baignoire et du tableau de bord ainsi que les parois internes du cockpit est peint en gris mouette H306 de Gunze. Les consoles latérales et les cadrans du tableau de bord sont peints en noir mat et drybrushés en blanc. Un jus de gris foncé est appliqué dans les coins et les différents creux de la baignoire pour lui donner un effet de profondeur et faire ainsi ressortir les détails. On achève la peinture de la cabine par un léger drybrush d'un gris plus clair que le H306. Le poste de pilotage est ensuite collé sur le flanc gauche du fuselage.
Il faut bien lester l'avant du fuselage afin que l'avion, une fois terminé, ne repose pas sur son "popotin". J'utilise, pour ma part, de la pâte à modeler que je colle à la cyano. Le canal de tuyère est assemblé et peint en métal brûlé (Metalizer burn metal ). La pièce représentant les aubes du réacteur est peinte en blanc mat et collée à son emplacement.
Il ne faut pas oublier de percer les trous de positionnement des prises d'air sur les flancs du fuselage et des antennes diverses. On peut alors refermer les 2 demis fuselages. L'ajustement est correct et ne demande qu'un peu de masticage pour rendre les joints de collage invisibles. La regravure des lignes bouchées par le mastic se fait avec une pointe sèche montée dans un porte lame.

La pièce A11 est insérée sur le dessus du fuselage et les aérofreins sont collés légèrement entre ouverts. La pièce A13 (pied de dérive) demande un peu de mastic et de ponçage pour son ajustement. Par contre le haut de dérive (pièce A15) s'assemble bien.
Passons maintenant aux entrées d'air. J'ai tout d'abord collé les pièces J3 et J4 préalablement peintes en blanc mat de même que l'intérieur des entrées d'air. Ensuite, j'ai collé les pièces J1 à J6 et J2 à J5. Enfin, j'ai ces ensembles sur le fuselage. Là encore, l'ajustement se fait bien et un ponçage suffit pour parfaire l'état de surface. Par contre, le positionnement de la pièce A8 est assez délicat et nécessitera un masticage et un ponçage délicat à cause du relief de certains détails.
On attaque le collage des ailes. Il faut tout d'abord choisir la configuration d'armement du A-4 pour déterminer le perçage des trous : ici c'est simple, pas d'armement donc pas de trous ! J'ai collé les demis ailes sur l'aile inférieure et mastiqué les joints. Ensuite l'aile est collée sur le fuselage où il faut veiller à bien ajuster la plaque à l'avant de l'aile qui vient se coller sur l'arrière du puit de train avant (mais non c'est pas compliqué !). Cette partie demandera néanmoins un masticage pour rattraper la différence de niveau et avoir ainsi une surface bien plane. Plusieurs masticages et ponçages seront nécessaires. Les pièces D6 et D7 sont mises en places à la base des ailes (en effet, il n'y a pas de canon sur les A-4E des agressors). Un masticage est nécessaire pour que l'ajustement de ces 2 pièces soient parfaits. Les volets et les becs seront collés au moment des finitions de même que les stabilisateurs horizontaux. On peut coller les pièces A3 et A4 qui sont des plaques mises en lieu et place des lance leurres (non installés sur les A-4 des agressors).
Les feux de bouts d'ailes (dessus et dessous - phares ronds) sont collés et masqués. Le pare brise est maqué et collé puis la verrière est elle aussi masquée et maintenue en position fermée par un peu de maskol (qui fait office de colle). La maquette est alors complètement dégraissée avec de l'alcool à brûler pour la peinture

.

Peinture :

J'ai donc choisi de représenter un A-4E de la VF-43 camouflé en 2 tons de gris et bleu moyen. Les références sont bleu FS 35109, gris moyen FS 36320 et gris clair FS 36622. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai utilisé les peintures Xtracolor. L'avantage des peintures Xtracolor est que ces peintures ont un fini brillant qui évite d'avoir à passer une couche de vernis brillant avant la pose des décals. L'inconvénient est qu'il faut laisser sécher la peinture une journée et demie pour la couche de base et une journée pour les 2 autres couleurs (avec le diluant humbrol). Cependant, l'utilisation du diluant "Quick Dry" de Xtracolor (que je n'avais pas au moment de peindre cette maquette) réduit considérablement les temps de séchage.
Pour ceux qui utilisent les peintures Gunze, les correspondances sont respectivement H322, H307 et H311.
On commence tout d'abord par peindre tout l'avion en gris clair FS 36622. Puis j'ai appliqué les couleurs gris moyen et enfin bleu moyen.


Décoration :

Les décals sont peu nombreux dans cette décoration et se limitent aux marquages de nationalité et d'unité. Ces décals sont très fins et se posent très bien avec les produits assouplissants. Une fois les décals posés, je nettoie l'excédent de produit avec un chiffon imbibé d'eau. Je vernie l'avion complet en brillant avant de faire la patine de l'avion.

Patine :

Pour commencer, j'ai repris le bleu et le gris moyen en vaporisant de loin du gris clair FS 36622 bien dilué. Cela donne un effet de peinture décolorée comme l'on souvent les A-4 agressors. Une fois cette couche passée, je passe un jus de gris foncé obtenu avec du fiel de bœuf et de la gouache. L'excédent est essuyé avec un chiffon très très légèrement mouillé (mais alors très très légèrement !).


Finitions :

A ce stade, on colle les volets et becs de bords d'attaque, les stabilisateurs horizontaux, la perche de ravitaillement (coudée, pièce E7), la crosse d'appontage, le siège éjectable (peint en gris moyen, les coussins en vert foncé drybrushés de verts un peu plus clairs, la poignée haute d'éjection refaite en fil de cuivre est peinte en jaune, les poignées basses en jaune et noir et les brelages sont marrons clairs).
Le train d'atterrissage est peint en blanc mat ainsi que les puits de train et l'intérieur des trappes de train. Les bords des trappes de train sont peints en rouge (caractéristiques des avions de l'US Navy). Le train d'atterrissage est ensuite collé et les trappes sont mises en place avec le phare d'atterrissage côté droit. La tuyère est peinte en aluminium metalizer et collée.
L'ensemble de la maquette est vernie en mat et on peut alors enlever les masquages de la verrière, du pare brise et des feux de navigation.