De Havilland DH100 Vampire FB5

Par Fly72

 

Informations :

Echelle :

1/72
Marque : Heller (reboitage Airfix)
Longueur : --
Envergure : --
Nombre de pièces : --
Référence : --
Type : Injecté
Lignes de structures : Regravé

France, EC 1/2 Cigognes, BA102 Dijon, 1950

Je vous présente le montage de ce joli petit jet des années 50, le FB.5 VAMPIRE de la boite AIRFIX (issu du moule HELLER dont la sigle a été gratté dans une des demies ailes. La maquette est gravée en relief, pas très conforme de surcroit et il faudra poncer tout ça pour réaliser ensuite une gravure en creux.

Je me suis inspiré de l'article de Michel Gérard qui détaille le montage de cette même maquette dans les N° 41 et 42 d'AIR FAN et du montage au 1/48 de la maquette CLASSIC AIFRAMES de Patrick Branly dans WING MASTERS N°48 et des articles qui y sont rattachés.

Pour l'amélioration, j'utiliserai aussi la planche de photodécoupe EDUARD Réf. 72-129 consacréeà cet appareil.

Je commence par enlever les volets d'intrados qui seront remplacés en position ouverte en photodécoupe.
Puis j'aménage les parties latérales du cockpit qui, une fois peintes en Noir et le fuselage assemblé, ne se verront presque plus ! 
Mais bon, on sait que çà y est ! 

Le siège est repris en scratch avec assise et dossier du miliput, pour figurer une siège non éjectable et qui sera équipé de brèlages en photodécpupe récupérés dans la boite à rabio.





Les logements des trains principaux sont habillés avec la photodécoupe

La regravure se fait facilement sur les parties plates (ailes, plan fixe) mais s'avère un peu plus scabreuse pour le fuselage et les poutres où il faut travailler un peu à main levée si l'on veut représenter tous les verrous des différentes trappes de maintenance.
Mais le résultat en vaut la peine !





Il ne faut pas oublier non plus d'ouvrir les orifices de sorties des douilles à peine marqués en creux sous le fuselage.

Les feux de position sont faits avec un morceau de grappe transparente de 1mm x 1 mm x 1 mm, taillé en angle droit et collé dans une encoche préalablement faite.
On perce un trou de 0.2 mm dans l'angle à moitié de l'épaisseur dans lequel on introduit une petite goute de vernis coloré rouge ou vert suivant le côté pour figurer l'ampoule de couleur. Le morceau de grappe est ensuite poncé en forme et poli pour une transparence adéquate.

J'ai passé un coup de bombe TS30 TAMIYA sur les poutres et le fuselage pour mieux faire apparaître les éventuels défauts..!
Et oui, je m'y attendais, il y en a ! 

Tout d'abord, je me suis apperçu que ma gravure n'était pas assez appuyée en de nombreux endroits et il m'a fallu la reprendre.
D'ailleurs, je pense qu'après la peinture finale je serai obligé de repasser une pointe de scalpel dan certaines d'entres elles.

A ce stade, je colle les ailes pour voir les zones à mastiquer.





Les entrées d'air doivent être un peu reprises avant collage : état de surface et surtout cloisons d'entrées d'air qu'il faut affiner très doucement à la lime pour en diminuer l'épaisseur.



J'ai placé tous les volets, non sans mal, car il a fallu faire un peu de chirurgie localisée pour les adapter.

J'ai ajouté sur les jambes des trains les durits et les compas.





Enfin, on passe à la peinture.

Tout d'abord la teinte générale en ACLAD White Alu.

Ensuite j'ai fait en peinture les drapeaux de dérives, peinture de fond en Blanc TAMIYA, puis après camouflage au ruban adhésif, j'ai peint le Bleu à l'aide d'un pot de 45 de chez GUNZE auquel j'ai ajouté une pointe de Noir pour le casser un peu et se rapprocher de la teinte des cocardes. Puis le rouge avec un pot MISTER KIT FR-06.

J'ai ensuite passé au pinceau une couche de KLIR sur toute la maquette.

Enfin la pose des décals, issus d'une planche CARPENA ref 72-39, pour faire un appareil de EC 1/2 Cigognes.

La pose se fait sans problème, si ce n'est une difficulté au niveau des trappes de trains. En effet, une partie du code d'dentification est à cheval sur les trappes une fois celles-ci refermées. J'ai donc posé les trappes jointives sur du ruban adhésif puis posé le décal bien détrempé avec du MICROSOL.
Après séchage, avec une lame de scalpel neuve, j'ai tranché à la séparation des 2 trappes et rajouté du MICROSOL et tout s'est très bien appliqué.



On peut toutefois regretter que l'écusson des 2 cigognes situé de part et d'autre du nez soit surdimensionné par rapport à la réalité, mais bon on fera avec.

A ce stade je colle les roues.






J'ai refait la verrière en thermoformé et en pliage à froid pour le pare-brise.

J'ai rajouté une antenne en bout et dessous l'aile droite, antenne qu'on distingue assez bien sur les photos.

Et enfin, la maquette terminée et qui ira rejoindre les autres dans la vitrine







Voici donc les photos finales





Fly72

Note du webmaster : mes remerciements à Colossusfr pour la mise en page de l'article.