Arsenal VG-39

Par Franck Martin

 

Informations :

Echelle :

1/48
Marque : Fonderie Miniature
Référence : 6010
Type : plastique injecté + résiné + métal photodécoupé + métal blanc + verrière thermoformée
Lignes de structures : en creux

 

L'histoire dont est issu ce montage est purement fictive et se situe en 1946. Las des montages luft 46, et si l'Allemagne n'avait pas été battue en 1945, nous ferons l'hypothèse suivante : et si l'Allemagne avait été battue en 1942 que serait-il advenu ?

30 novembre 1945. La première coupe de France de course aérienne d'après guerre s'est achevée quelques semaines plus tôt et Jason Hurribong, pilote fraîchement retraité de la RAF a décidé de délaisser son Ecosse natale pour s'installer dans le sud de la France. Ayant pendant la guerre stationné sur des terrains mythiques de la France Champions Cup il a décidé de participer à l'édition 1946 de la coupe.

Il a jeté son dévolu sur un avion mythique de la guerre et symbole du changement de son cours. Vous avez bien sur deviné il s'agit de l'Arsenal VG-39. Cet avion a été initialement conçu avec une structure en bois, matériaux non stratégique en 1939, 1940 qui permettait aussi de faire travailler bon nombre d'artisans et d'ouvrier français tout en délocalisant la production sur le territoire. Seul l'assemblage se faisait au début de la guerre dans les usines du Sud de la France. Cet avions robustes et agiles allaient permettre à la France et à l'Angleterre de contenir l'avancée allemande. A partir de 1941, alors que le cours de la guerre commence à se dessiner, l'aluminium n'est plus un matériau stratégique et les usines Arsenal construisent alors la version définitive du VG-39 avec une structure entièrement métallique conférant à l'avion des qualités de vol exceptionnelles. En cette fin d'année 1945 l'Armée de l'Air a décidé de retirer plusieurs centaines de ces appareils du service et c'est pour une somme modique que Jason peut acquérir un appareil.

Les modifications apportées à l'appareil consiste d'abord à le débarrasser de tout son système d'armement (essentiellement les câblages internes et les renforts d'emplacement d'armes, l'armée ayant retiré armes et système de visée). L'appareil acheté ayant déjà beaucoup d'heures de vol et ayant été remisé pas mal de temps avant la vente, les travaux de préparation comprendront une révision complète de l'appareil ainsi qu'un changement de la verrière et des hélices. Ainsi le 30 rouge sera équipé d'hélices Curtiss en lieu et place des ratiers d'origine.

Enfin c'est le 14 mai 1946, sur la base d'Etampes, que nous découvrons pour la première fois ce sublime racer. Nous vous proposons ici la réalisation de cette maquette dans la configuration ou les spectateurs de l'époque ont pu la voir gagner la première course de la coupe de France 1946.

Montage :

Pour réaliser cet avion au 1/48 nous n'avons qu'un choix très limité et celui ci s'est porté sur la maquette de marque Fonderie Miniature. S'agissant d'une de leurs premières réalisations, référence 6010, nous pouvons nous attendre, et cela sera confirmé par la suite, à une somme de travail non négligeable.
L'ouverture de la boite nous réserve une très désagréable surprise. Si les pièces en plastique injectées sont conformes à notre attente il n'en est pas de même du reste. La photodécoupe a très mal vieilli et est très oxydée. Les pièces en métal bas point de fusion ont également souffert de diverses manipulations et seules les plus grosses ne sont pas déformées. La plupart sont inutilisable et il nous est impossible de dire ce qu'elles devraient représenter. Enfin les verrières thermoformées, en deux exemplaires, ont un aspect très rugueux et de nombreuses bulles (c'est en comparant ces anciennes références à leurs dernières réalisations que l'on mesure le chemin parcouru par la marque).


Le montage débute très classiquement par le cockpit qui ne nécessitera pas d'ajouter de détails supplémentaire. On n'oublie pas qu'ici il ne faut pas installer le viseur car celui ci avait été démonté. Le siège nous posera quelques soucis car en raison de l'oxydation de la photodécoupe celle ci s'est cassée au pliage. L'installation du cockpit dans le fuselage ne sera qu'un moment douloureux à passer et il faut faire usage d'un disque à tronçonner monté sur miniperceuse pour raboter abondamment le cockpit qui est d'un seul bloc ( le port d'un masque à poussière est vivement recommandé).
Nous pouvons ensuite assembler le fuselage, y coller les ailes et mastiquer abondamment les joints. La gouverne de direction nous réserva une petite surprise qui sera résolue à l'aide de carte plastique.

Comme nous l'avons dit précédemment les verrières thermoformées ne sont pas satisfaisantes de part leur qualité et de part leur inexactitude vis à vis du modèle racer que nous avons choisi de représenter. Si toutefois vous envisagez de construire un modèle bon de guerre sachez que les verrières sont trop courtes et légèrement trop étroites, elles ont une très fâcheuse tendance à vouloir tomber sur le siège du pilote. Nous avons pour notre part fait appel à la boite à rabiot. Nous installons tout d'abord, à l'aide de bande evergreen un rebord au poste de pilotage pour pouvoir prendre appui lors du collage des parties vitrées, puis nous collons un pare brise dont nous ignorons l'origine. Ce pare brise doit être collé à l'envers c'est le seul sens qui lui convienne. Nous avons également utilisé une partie coulissante de récupération qui est issue d'une boite inconnue. Ces pièces nous apportent la limpidité souhaitée et nous avons seulement à mastiquer la partie arrière du poste de pilotage (feuille d'aluminium mis en forme et riveté sur l'appareil original).

La maquette est ensuite entièrement poncée au papier grain 600, 1000, 2000 puis à l'aide du set micromesh. Une fois ceci réalisé nous collons les jambes de train et nous pouvons passer à la peinture.

Décoration :

Comme il n'existe pas dans le commerce de planche de decals permettant de réaliser cette décoration particulière, elle sera faite au pochoir. Ceci nous amène à prendre une précaution qui consiste à appliquer en premier lieu une couche d'Alclad white aluminium sur l'ensemble de l'appareil. Nous masquons les parties mobiles et appliquons une couche de polished aluminium toujours dans la gamme Alclad. Cette dernière teinte étant réputée fragile c'est la raison pour laquelle le white aluminium a été appliqué sur tout la surface de la maquette. Nous confectionnons les différents numéro 30 dans de la bande cache tamiya et appliquons une couche de blanc suivie de rouge. L'immatriculation civile a été reproduite en utilisant les lettres et chiffres des noms de fabricants de planche de décals. Inutile de vous dire ici qu'étant donné que ceux ci ne sont pas des decals à proprement parler leur application fut l'origine d'une certaine source d'énervement.

Il ne reste alors en fin de montage qu'à rapporter les éléments laissés de côté (trains, hélice qui provient de la boite à surplus…).

Conclusion :

Cette maquette a été réalisée en 10 soirées plus un week end. Inutile donc de préciser qu'elle est loin d'être parfaite notamment en ce qui concerne l'état de surface du plastique. Ceci est du à un pari avec Elessar qui nous a raccourci le délai de réalisation d'environ une semaine sur ce que nous avions initialement prévu.

Les plus avertis d'entre vous nous dirons mais quid du sponsor " La Pictalie " qui na pas été représenté sur le fuselage de l'appareil. Etant donné que ce sponsor n'existe pas en décals, que nous n'avons pas la possibilité matérielle de le réaliser et que nous n'avons pas l'habileté nécessaire pour le réaliser ne pochoir ou le dessiner au pinceau nous avons volontairement fait le choix de ne pas le faire figurer.

Cette maquette n'est pas à recommander au premier débutant venu notamment s'il souhaite réaliser le prototype de l'avion proposé dans la boite. La seule réalisation " jouable " à nos yeux est une réalisation haute en couleur qui fera oublier les imperfections de la maquette. Il est cependant possible au moyen de masticage et ponçage soigné de produire une très belle maquette mais à la seule condition d'être en mesure de produire une nouvelle verrière.

En espérant que vous aurez pris autant de plaisir à voir cette maquette que nous en avons eu lors de sa réalisation.