AH-1X Super Cobra

Par JCTomcat

Ecrire au Webmaster

 

Une fois n'est pas coutume, je quitte le monde du quarter pour celui du 1/35. Mon choix s'est porté sur le COBRA de ITALERI :

L'animal mesure plus de 45 cm , la gravure est figurée en creux et les rivets en relief. Le nombre de pièces n'est pas excessif et la majeure partie de celles-ci est destinée à l'armement.

J'ajoute le set Verlinden:

dont voici quelques pièces :

Côté déco, je suis encore indécis et bien qu'un camo désertique sortirait des sentiers battus, les livrées grises sont aussi très intéressantes...On n'y est pas encore, j'ai le temps de faire mon choix.

Désagréable surprise à l'ouverture du sachet contenant les parties transparentes (je ne m'en étais pas aperçu), la verrière est vrillée !

Je viens d'envoyer un message à ITALERI en leur disant que j'avais pas de pièces transparentes dans la boîte (je me rappelle plus comment on dit "déformé" en Anglais ) et on verra bien.... En attendant, rien ne m'empêche d'entamer le montage !

Montage :

Voici le début de mon travail sur le pit (bientôt la barbouille):

Après quelques ajustements à blanc dans les demi-fuselage, j'ai été obligé de "tricher" sur l'inclinaison de la cloison arrière afin que celle-ci se positionne correctement derrière la verrière.

Du fil d'étain ( 1 mm) et du fil fin (trouvé sur une bouteille de vin espagnol ) figurent le tube annelé relié à la partie supérieure du siège. Verlinden fournit ces pièses droites et impossibles à mettre en forme car très cassantes (même chauffées).

Le fuselage est fermé, l'animal prend forme:

J'ai un petit doute au niveau des montants des patins; il semblerais que leur section soit ronde en réalité et non rectangulaire d'après les photos dispo sur le net...à voir.
Je suis encore indécis pour la déco. certaines sont très jolies avec des grandes têtes de cobra mais j'aime pas trop ces décals de grandes dimensions qui ont le don de jouer avec mes nerfs lors de la pose.
Je pense donc m'orienter vers une déco plus sobre dispo sur la planche de décals. Avec ou sans gueule de requin, on verra...

En attendant, pas de possibilité d'obtenir une nouvelle verrière : plus fabriqué ! Il faudra donc trouver une solution.
La méthode de l'eau chaude me laisse aussi sceptique que la fosse pour deux raisons:
- Les parties transparentes sont plus raides et apparemment sont composées d'un matériau différent des autres pièces, et pour manipuler la verrière correctement dans l'eau chaude...
- je vais essayer une méthode un peu périlleuse mais qui peu fonctionner si je m'y prends bien: je pense percer légèrement la verrière et les demi-fuselages au niveau des zones de contact afin de réaliser des tenons de centrage avec des morceaux de brosse métallique. Ca permettrait de redresser et de positionner le tout.

J'ai masqué la verrière intérieur/extérieur afin de peindre les montants:

Puis, la mise en place a dû se faire "en force" (j'aime pas trop mais vu la gueule de celle-ci à la base...); les ajustements sont horribles mais j'ai pas trop eu le choix :

Afin d'obtenir le meilleur joint possible (du moins le moins moche possible ) entre la partie transparente et le dessus du fuselage, j'ai fabriqué une tige conique et une platine percée, on tire sur le tout par le dessus, un coup de cyano et on complète à la colle normale pour solidifier le tout (car la cyano ne colle pas mais ne fait qu'adhérer et est très fragile). J'éspère que mon explication est compréhensible. Bon, une photo vaut mieux qu'un long discours:

Je verrai si je supprimerai ou non cette platine plus tard car ça se voit pas trop et d'ici que cette &#@&$ de verrière lâche...

Pas top, hein... !? M.Putty va combler tout ça.

De plus, je sais pas trop si ça fait comme certains avions maudits sur lesquels les pilotes (très superstitieux) ne veulent pas voler, mais j'ai l'impression que cette maquette est maudite également : cela fait plus de cinq fois que je recolle les patins qui refusent de tenir sur le fuselage. J'ai pourtant tout tout essayé : tout poncé pour obtenir une surface propre, renforcé par des tenons en acier... rien n'y a fait !!!
Plus tard... ça y'est, les patins ont collé correctement au fuselage !

Après l'épisode plutôt énervant de la verrière, j'ai pré-ombré l'animal au noir Tamiya, opération qui s'est relativement bien passée :

C'est la première fois que je me lance dans cette technique, on verra bien... (j'espère qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre les teintes Tam et Gunze ).

Ca y'est, l'est barbouillé ! j'ai utilisé les teintes Testors 1721 et 1728 (il me manquait une réf Gunze ) Je suis un tantinet déçu par le 1728 ( le + foncé) qui n'est pas assez clair à mon goût...
Qu'importe, ça rend pas mal quand même, le préombrage est recouvert juste ce qu'il faut et j'ai éclairci certains panneaux.

Ensuite : Klir + décals + patine.

Y'a encore un peu de boulot avant qu'il soit fini mais voici l'avancement des travaux :

Nota: le dièdre du rotor a été modifié pour coller à la réalité; en effet, nombreux sont les hélicos (dont le cobra) qui au sol ont les pales cabrées de la sorte, ceci est certainement dû au fait que la pression hydraulique chute dès que l'appareil n'est plus en fonctionnement.
Voilà la bête terminée !



Jean-Charles CANAUX