Bf 109 G-6

Par Franck Oudin

 

Echelle :

1/32
Marque : Hasegawa
Longueur : 280 mm
Envergure : 307 mm
Nombre de pièces 123 dont 4 transparentes
Référence : ST17
Type : plastique injecté
Lignes de structures : en creux
Remarque : Ajout du kit MDC

Historique :

Bon là, je vais faire court car tout a déjà été dis sur le 109, dans un tas de bouquins, et si vous avez vraiment des questions techniques il existe un grand nombre de forum pour ça.
Donc je disais, l'avion que j'ai construit, est un Bf 109 G-6 Trop qui était piloté par l'Unteroffizier Georg Amon et qui était basé en Juin 1943 à Sciacca en Sicile, ce pilote termina la guerre avec 9 victoires confirmées à son tableau de chasse, il faisait parti du 7./JG53.


La Maquette:

Il s'agit de la nouvelle maquette Hasegawa, qui fait un grand retour au 32ème, avec une superbe maquette, très largement copiée sur leur modèle au 48 ème, mais avec une découpe pour un montage tout à fait différent.
Le kit offre 2 choix de pare brise, ainsi que de gondoles de canons pour mettre sous les ailes, les pièces sont moulées dans un plastique gris comme d'hab chez Haseg, et la planche fournie 2 décos une pour le 109 d'Hartmann et l'autre pour un 109 de Barkhorn. Le niveau de details fournie dans la boite est très bon, mais si comme moi vous avez une légère passion…je dis légère….menteur!!! Si comme moi vous avez une grande passion pour cet avion, vous pourrez vous en donner à coeur joie pour le super détaillage et l'amélioration de la maquette, c'est pour ça que j'ai opté de remplacer l'intérieur par le set MDC fait par mon ami Vincent, ainsi que le roues à pneus lisses et les pipes d'échappements, moulés une par une et à coller sur un support, allez un peu de pub pour le potes ca fait pas de mal...
L'intérieur :
J'ai commencé par enlever tout les détails moulés, pour pouvoir mettre en place les consoles, que j'ai légèrement affinées, mais pas trop car les pièces sont très fines, mais comme tout set en résine des essais à blanc sont nécessaires. J'ai peint l'habitacle et les parois en RLM 66 Gunze H-416, et repris tout les details au pinceau fin avec des peintures Prince Auguste. J'ai ensuite passé un jus terre de sienne/noir dans tout les coins, et quelques éraillures très fines au pinceau et la humbrol 11. Les parois sont collées à la colle epoxy 5 min, ça a le grand avantage de vous laisser le temps de bien mettre en place vos pièces. Pour le tableau de bord, j'ai découpé tout les cadrans avec un punch and die set et j'ai placé dans les trous des instruments une goutte d'assouplisseur et une fois bien sec une goutte de vernis brillant. Les harnais sont fait en feuilles de plomb, car au 32 eme c'est plus facile et surtout plus joli, j'ai juste posé celle du fond de siège les deux autres venant se poser en fin de montage. J'ai refais en scratch le système d'éjection de la verrière et posé une petite lanière couleur cuir sur l'ouverture du coffre derrière le pilote.


Le fuselage:
J'ai affiné les quatre prises d'air sur le devant de l'avion, avec une lame fine. Le capot et les deux bosses sont collées et mastiquées, y'a pas grand chose…mais vu que sur le vrai y'a rien…donc ! La dérive est collée au fuselage, là aussi un léger masticage est nécessaire. On colle ensuite les ailerons et la prise d'air principale est mise en place. J'ai collé un fil d'étain très fin pour représenter la soudure qui court sur toute sa longueur. La mise en place de la prise d'air du radiateur d'huile demande à être mastiquée car sur le vrai 109 c'était une seule et même pièce qui était fixée sous le moteur et donc là aussi pas de joint disgracieux. N'oubliez pas de peindre, coller et masquer les deux grilles du radiateur qui seront démasquées en fin de patine. J'ai à ce moment collé la baignoire du cockpit qui s'ajuste très bien, et j'ai aussi collé la partie avant et arriere de la verrière qui sont agrémentées de quelques détails en carte et photodécoupe de récup. Le tout est peint en RLM66, n'oubliez pas…comme moi de coller le pare brise blindé et le viseur Revi, les lampes UV viendront à la fin. Pensez a boucher les deux trappes du coté droit de l'appareil, légèrement en arrière du pilote, qui ne figurait sur le G-6.

Les ailes :
Les seules modifs apportées aux ailes sont l'ouverture des trous dans le logement des jambes de trains, et là aussi il y a deux trappes à boucher si comme moi vous ne montez pas les gondoles avec le canon : il s'agit de deux trappes rondes sous les ailes, j'ai bouché les 2 trous percés pour la mise en place des bossages d'ailes qui se voient depuis l'intérieur de la trappe de train. J'ai avancé la grille du radiateur avant de 5mm et collé l'axe du volet. J'ai refait les nervures des volets de radiateurs en carte plastique. Sur la partie centrale j'ai creusé et refait le conduit d'éjection des douilles ; sur le réservoir de 300 litres j'ai collé une bande d'alu autocollante pour représenter la ceinture du réservoir. Pour le train, j'ai ajouté la boucle du circuit de freinage en fil d'étain, et refais en scratch la tringle de verrouillage de la porte du train. Les roues sont en résine, donc rien à faire : elles sont déjà parfaites. Les ailes sont collées au fuselage en faisant attention au dièdre. Une bande alu autocollante est collée sur le devant de l'aile et sur le dessous : ça évite un léger masticage et c'est très réaliste.

Peinture, Patine :

Avant la peinture, j'ai masqué le cockpit, et préparé la maquette. Pour ceci, je l'ai poncée à la laine de fer très fine, et polie avec un chiffon doux en faisant attention de faire disparaitre toutes les pailles de fer qui se collent avec l'électricité statique. J'ai commencé par le bleu RLM76 Gunze H-417 qui remonte très haut sur le fuselage. Une fois bien sec, j'ai masqué le fuselage à l'emplanture de l'aile et j'ai peint le Gris RLM75 Gunze H-69, sur le ailes et les ailerons.
Avec une buse de 0.2 mm j'ai commencé mon camouflage à main levée ; à mon avis un avion allemand ne peut se peindre qu'à main levée, sauf bien sur si vous avez un splinter à faire…. Bon où j'en étais… ha oui ! Avec la buse fine j'ai commencé le gris 75 du fuselage jusqu'à la dérive. Ensuite même opération avec le gris RLM74 Gunze H-68, pour les ailes et le fuselage, et reprenant ces deux couleurs très diluées, 1 millilitre de diluant et 1-2 gouttes de peintures j'ai fait le mottling sur les cotés du 109, en abaissant la pression a 0.5-0.8 bar et en suivant le profile que j'avais à disposition pour la peinture.
En fin de peinture le blanc des saumons d'ailes et le jaune sous le capot moteur est masqué et peint.
Voila pour la peinture !
Une fois bien sèche j'ai lustré tout l'avion avec un chiffon doux, et seulement après j'ai passé une bonne couche de vernis brillant pour la pose de décalques. Les décalques proviennent d'une planche Eagles Strike donc de très bonnes qualité, et avec un peu d'assouplissant tout se pose sans problème. Une fois tout les marquages et stencils posés et secs j'ai enfermé les décalques sous une autre couche de vernis brillant. Maintenant commence la patine : avec un jus à la peinture à l'huile et de l'essence a briquet, un mélange noir terre de sienne et c'est parti!!! On laisse sécher et on essuie dans le sens du vent.
J'ai ensuite monté tout les détails manquant, trains, antennes, hélice, canons, etc… et vernis le tout en matt. Avec un gris clair et très dilué, j'ai éclairci tout les panneaux des ailes et le dessus de fuselage.
Les traînées d'échappement sont faites à l'aérographe avec une couleur suie Gunze H-343 là encore très dilué. Quelques éraillures sont faite à la Humbrol 11 et patinées par dessus avec du graphite en poudre pour donner un aspcet terne à l'ensemble. J'ai aussi salit un peu les pneus avec des pastels et quelques traces d'huiles et d'essence sont à faire sous le dessous de l'avion et sur le réservoir de 300l. Un fil d'antenne est fait en palstique étiré et un ressort en fil d'étain est ajouté sur le mat d'antenne. Les isolateurs sont en colle blanche et mis en forme et peint en blanc. Le harnais d'épaules et mis en place ainsi que les lampes UV et le cable qui retient la verrière.



Profil de Claes Sundin extrait du site "Luftwaffe Fighter Aces and Aircraft" via Franck Oudin.
Cliquez sur le profil pour l'avoir en grand format

Conclusion :

Hasegawa nous donnes ici un superbe modèle qui ne demande qu'à être un tout petit peu amélioré. Et si comme moi vous adorez le 109, vous allez être un maquettiste comblé !!!!! Vivement les prochaines versions que la marque nous déclinera.