B-26 Marauder

Par PLAGNARD Johann



Maquette initiale : modèle Matchbox, échelle 1/72è du B26 Marauder ...
Début du pavant rojet :  2005 (bien d'apprendre la sortie du kit d'Hasegawa en décembre 2006 !!!)
Fin du projet : 26 février 2007

OBJECTIF INITIAL :

Il s'agit un projet important d'amélioration de la maquette de base avec l'ajout de nombreux détails réalisés en scrach :
- cockpit
- verrières et hublots en plastique transparent thermoformé
- moteurs
- baies de train AV & AR
- armement du système défensif
- flaps braqués
etc ...


PHOTOSCOPE :

Photoscope de l'appareil du musée de l'air (Bourget)
avec l'aimable autorisation de leur auteur (ChD) ...


UN PEU D'HISTOIRE :

Voici le résumé historique de la carrière de cet appareil tel qu'il nous est livré dans la notice fournie par Matchbox (scéance souvenir !) :

"Le marauder fut développé en réponse à des spécifications pour un bombardier moyen publiées en janvier 1939. Parallèlement au Mitchell B25, le B26 fit l'objet d'un ordre de production pour 201 appareils placé en août 1939. Les spécifications originales exigeaient une vitesse de pointe élevée mais ne posaient pas de limites pour la vitesse d'atterrissage. La conception utilisée était un châssis tricycle avec une envergure d'aile de seulement 20 mètres ce qui produisit une course d'envol très longue pour l'époque et une vitesse d'atterrissage de quelque 166 km/h. Le Marauder entra  en service en février 1941 et les appareils entrèrent en action immédiatement après l'attaque de Pearl Harbour. Des versions initiales furent livrées à la RAF sous le nom de Marauder MK I. Le B26 se révéla difficile à manier pour les nouveaux pilotes qui souvent n'avaient pas volé aux commandes d'appareil bi-moteur, et ceci en dépit du fait que le programme était déjà engagé. L'appareil fut modifié par l'augmentation de l'envergure de l'aile mesurant alors 20.75 mètres. Sur les derniers modèles B26 et toute la production ultérieure, ces appareils à envergures élargies servirent en tant que Marauder Mark II dans la RAF. Plus tard, une tourelle arrière à commande mécanique Martin Bell fut également ajoutée. Le B26 servit avec distinction sur tous les théâtres d'opération tout au long de la guerre et se révéla être un très puissant bombardier moyen, réalisant un taux de perte très faible en cours de combat."


QUELQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :

Toujours issues des données fournies dans la notice Matchbox ...

Envergure : 21.64 m
Longueur : 17.09 m
Hauteur : 6.55 m
Moteurs : 2 Pratt et Whitney 2-2800-43 double Wasp
                (1920 chevaux au décollage)
Vitesse : 435.74 km/h à 15000 pieds (4575 m)
Poids en charge : 17304.6 kg
Charge en bombe : 2355.6 kg
Armement : 12 mitrailleuses de 12.7 mm Colt Browning
                   (11 dans la version française car il le poste avant était doté que
                    d'une seule arme).













ANALYSE DU KIT :

A l'ouverture de la boite, pas de surprise ! On est bien dans une autre ère … Plastique en trois couleurs (vert olive, marron, gris clair), pas de gravure en creux sauf de gros sillons à quelques endroits comme au niveau des plaques latérales de blindage du cockpit, absence totale de détails, verrières très épaisses et présentant d'importants effets de loupe, etc. Enfin bref, un gros travail de détaillage en scrach est à prévoir pour obtenir un résultat correct sur cet appareil.

De faite, seules les pièces de structure ont été gardées (2 demi fuselages, 2 ailes, 2 plans fixes et quelques plaques par-ci par-là). Pour les trains AV&AR, les roues et les trappes ont été conservées ainsi que les trappes de fermeture. Un ajout important de détails est toutefois à prévoir pour toutes ces zones ... 


DECORATION CHOISIE :

La décoration choisie correspond à un appareil Français du GB I/22 Maroc de la fin du conflit. La livrée était entièrement en aluminium brute avec les cocardes françaises directement peintes sur les cocardes américaines. La décoration n'est pas vraiment saillante mais c'est tellement peu commun de voir un appareil de cette époque avec nos couleurs ! Sur la partie gauche du fuselage avant est représenté l'embête de l'escadrille : un diable ailé rouge, jaune et noir :






Cockpit - Flap et gravure - Moteurs - Poste arrière - Poste avant - Sabort - Tourelle - Train avant - Train principal - Peinture - Marquages - Modèle terminé